Le site de mes passions

Le site de mes passions

Home Cours d'info matière Quelques règles pour créer une bonne présentation Powerpoint (ou autre).
Quelques règles pour créer une bonne présentation Powerpoint (ou autre). PDF Print E-mail
Written by luc   
Wednesday, 01 July 2009 17:45

Si aujourd’hui une « bonne » présentation s’accompagne généralement de la projection de fichiers Powerpoint (ou équivalents) on ne peut pas toujours dire qu’elle soit nécessairement particulièrement réussie et qu’elle remplisse son rôle.

Ci-dessous quelques conseils pour que votre présentation atteigne l’efficacité souhaitée. J’ai essayé d’être le plus complet possible tout en restant synthétique. Il manque certainement bien des conseils qui pourraient être utiles, mais croyez-moi si vous respectez tous ceux-ci vous aurez fait ce qu’il faut pour que votre présentation soit écoutée et appréciée sur le plan technique. Le fond reste de votre ressort.

Le but premier d’une projection de ce type est de sous-tendre vos arguments et d’en renforcer l’impact. Il est normal que dans un auditoire certains auditeurs décrochent – mais pas trop longtemps ! Votre projection doit leur permettre de se remettre dans le bain aussi vite que possible. Comment faire ?

- Préparez votre présentation avec soin. Faites un plan (mode plan de Word p. ex.). Ce plan peut être inductif (présentez directement votre conclusion et développez les arguments qui vous y ont amené) ou déductif (présentez vos arguments un à un pour aboutir à une conclusion qui en devient évidente).

- Utiliser des mots que vous comprenez. J’ai trop souvent vu des présentations dans lesquelles le présentateur s’enferre dans des explications qu’il est incapable de donner !

- Faites de phrases courtes du type sujet verbe complément. Sur vos dias faites de même.

- Développez vos listes à puce (bullet lists) ne vous contentez pas de les lire : l’auditoire le fait aussi bien que vous !

- Ne présentez pas trop de slides. L’auditoire (le nom le dit) est là pour vous écouter, pas pour vous lire ! Les slides sont là pour rappeler vos arguments et pour les illustrer (un graphique ou une image en dit parfois plus qu’un long discours).

- Les effets de transitions et autres gif animés c’est très bien mais point trop n’en faut. Ils attirent le regard et l’esprit de vos interlocuteurs – donc ils distraient l’attention de votre discours.

- Restez sobres : un seul modèle (template) suffit au travers de toute une présentation. Utilisez vos jeux de couleurs en gardant à l’idée qu’une couleur doit être utilisée partout pour la même fonction. Les images d’Epinal c’était bien il y a un siècle ! Les couleurs doivent vous aider dans votre message, pas distraire l’auditoire de votre objectif.

- Au niveau des polices ne mélangez pas tout. Une police sans sérif pour les titres et une police avec sérif pour le corps. Voyez assez grand mais pas trop (corps 20 pour les titres et corps 14 pour le texte courant). Le texte doit rester lisible du fond de la salle.

- Si votre entreprise ou le sujet que vous traitez à sa propre charte de couleur : respectez-la.

- Ne faites pas voyagez le logo de votre entreprise d’un endroit à l’autre au cours de votre présentation.

- Relisez-vous. Evitez les fautes d’orthographe. Rien n’est plus distrayant alors que vous visez l’attention de l’auditoire.

- Démarrez avec un slide noir. Cela permet de tout préparer au niveau ordinateur et projection sans dévoiler votre première dia. Vous ne déflorerez donc pas votre présentation avant que nous ne l’ayez entamée.

- Avant votre présentation prenez soin de mettre votre auditoire de votre côté – présentez vous d’une manière détendue, racontez une blague introductive, soyez souriant.

- Variez le ton et le rythme de vos paroles ; rien n’est plus ennuyeux qu’un ton monocorde. Parlez assez fort mais sans crier. Faites, si possible, un essai au préalable dans la salle où la présentation doit avoir lieu.

- Préparez votre matériel. Rien n’est pire et ne décontenance autant qu’un PC ou un projecteur qui ne fonctionne pas ou qu’il faut remplacer alors que l’auditoire est déjà en place.

- Répétez votre présentation chrono en main avec tous les effets que vous prévoyez (bon mots, jeu de scène s’il y en a, …) au rythme que vous prévoyez pour le jour de votre présentation, si possible dans la salle même, de manière à pouvoir vérifier et gérer votre timing.

- Adaptez votre discours à votre auditoire : on ne parle pas de la même manière à des collègues ou à des amis qu’à des clients potentiels. Au cas où vous présentez le même sujet à des auditoires différents revoyez vos slides auparavant. De petits changements peuvent s’avérer utiles voire indispensables tant sur le fond que sur la forme.

- Commencez par une dia montrant le schéma de votre présentation et des objectifs de celle-ci. Vous pourrez terminer par la même image en prouvant de la sorte que vous avez suivi votre fil directeur et que votre présentation a contribué à démontrer votre point de vue.

- Evitez de reprendre votre texte mot à mot. Si vous voulez laisser le détail du contenu de votre présentation et de vos arguments, faites-le sous forme de fichier (imprimé ou non) envoyé avant votre présentation à vos interlocuteurs ou remis à la fin de votre présentation pour qu’ils en gardent la trace. Inutile de lire à haute voix un texte affiché intégralement à l’écran chacun peut le faire individuellement. Si vous avez distribué le texte au préalable : gardez quelques surprises pour la présentation (quelques chiffres étonnants, une image choc, …).

- Un seul message par slide. Si vous présentez des graphiques p. ex. n’en mettez qu’un ou deux à condition qu’ils expriment la même idée. De plus, pour mettre quatre illustrations ou graphiques sur une même dia il faut en réduire la taille de manière telle qu’ils en deviennent illisibles. Présentez-les dans un ordre logique : nous lisons de gauche à droite et de haut en bas !

- Simplifiez vos schémas et vos graphiques, gardez l’essentiel. Vous pourrez toujours donner tous les détails dans un document que vous remettrez avant ou après votre présentation.

- Rejoignez les priorités de votre auditoire. Utilisez leur vocabulaire. C’est à vous de vous adapter !

- Tentez de garder les questions réponses s’il y en a pour la fin. Sinon vous risquez de vous perdre dans des détails et de dépasser le temps qui vous était imparti ou que vous aviez prévu. Souvent alors il n’en reste plus assez pour votre conclusion. Vous auriez donc raté votre objectif.

Bonne présentation.

 

 

 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack