Le site de mes passions

Le site de mes passions

Home Cours d'info matière Sauvegarder des données, oui, mais sur quel support ?
Sauvegarder des données, oui, mais sur quel support ? PDF Print E-mail
Written by luc   
Sunday, 29 June 2008 18:35

Sauvegarder des données (back up) est un besoin impérieux en informatique. Le tout est de savoir quel support choisir pour le stockage des données entre CD, DVD, Blue Ray, Disque dur (interne et externe) et mémoire flash.

Diverses études ont été réalisées et je vais ici tenter d’en donner la synthèse. Je me baserai principalement sur un article de Pierric Marisal paru en mai 2008 sur www.linternaute.com.

CD/DVD.

CD BoxSi la capacité de stockage est essentiellement différente, la durée de vie de ces supports est sensiblement la même. Je les traiterai donc ensemble.

Si les constructeurs annoncent des durées de vie de 50, 100 ans voire 300 ans on peut se douter que ce ne sont que des arguments publicitaires totalement invérifiables et invérifiés.

Par contre dans une étude publiée en 2006, IBM nous donnes des chiffres bien différents.

La conclusion de cette étude annonce une durée de vie, pour les disques les plus courants, de 4 à 5 ans. Voilà bien des chiffres inquiétants si l’on sait que beaucoup d’utilisateurs se fient sur ce type de support pour garder des copies de données commerciales (factures p.ex) dont il faut conserver les traces pour le fisc pendant bien plus longtemps !

Le type de CD est important et la durée de conservation varie considérablement.

De 4 à 5 ans pour les supports bleutés, de 6 à 8 ans pour les substrats argentés et jusqu’à 10 ans pour le haut de gamme, les substrats dorés. Pour la différence de prix, si vous stockez des données dont vous devez assurer la pérennité,  il vaut donc mieux investir quelques euro cents de plus.

Que faire pour optimiser cette durée de vie.

La couche organique, celle où sont enregistrées les données, est la plus sensible. Il faut à tout prix éviter de la rayer or elle est fragile. Il faut aussi éviter d’y laisser des traces de doigt car celles-ci sont acides et peuvent attaquer le support.

Cette couche est sensible à la lumière et principalement les UV . Stockez donc vos CD / DVD à l’abri de celle-ci. Il en va de même pour la chaleur, évitez donc de laisser vos CD au soleil, même emballés dans leur boite.

Je n’ai pas, jusqu’ici traité de la différence entre un support inscriptible et réinscriptible. Les CD-RW et DVD-RW utilisés fréquemment dureront rarement plus de 2 ans en fonction de leur taux d’utilisation . Ce ne sont donc pas des supports à utiliser pour des archivages fiables.

Pensez à regraver régulièrement vos données sur des supports vierges si vous voulez en assurer la conservation.

Et le Blu-Ray ?

Blu-Ray (BD)Lancé par Sony pour concurrencer de HDDVD (de Toshiba soutenu par Microsoft) il reste seul en piste depuis février 2008. Ce type de disque tire son nom de la couleur bleu violette du rayon laser. Le nom de Blu-Ray (BD en sigle) a été créé pour pouvoir déposer le nom (copyright). Sa capacité est de 25 Gb pour un BD simple face et de 50 Gb pour un double face. Le problème est qu’aujourd’hui (juin 2008) il faut compter environ 250 € pour un lecteur/graveur de BD.

La couche organique sur laquelle sont gravées les données d'un Blu-ray est, en théorie, moins fragile que chez les CD / DVD. Précisons bien, en théorie, car la technologie est trop récente et trop peu répandue pour pouvoir se faire un avis fiable sur la question.

Sony a ainsi développé une technologie nommée AccuCORE. Le constructeur nous promet une fiabilité importante, selon des tests de vieillissement accéléré effectués (en interne). Toujours selon Sony, cette technologie assure une résistance à la chaleur qui diminue sensiblement les risques de déformation qu'on connaît chez les CD et DVD. La face interne des Blu-ray bénéficie ainsi d'un revêtement plus dur, anti-rayure et antistatique, censé résister aux taches que peuvent laisser les marqueurs ou les traces de doigts.

Disques durs : plus résistants ?

Disque dur externeLa durée de vie des disques durs est exprimée en MTBF (Mean Time between failure), temps moyen entre pannes. L’on dispose de tests de fiabilité depuis une vingtaine d’années, les chiffres annoncés sont donc plus réalistes. Certains constructeurs n'hésitent pas à dépasser allègrement le million, soit près de 115 années d'utilisation non-stop. C'est encore une fois, on s'en doute, tout à fait fantaisiste.

Pour les disques durs externes, on calcule en nombre de démarrage / extinction du produit pour indiquer la durée de vie. Un nombre couramment avancé par les constructeurs est 50 000, soit plus de 68 ans à raison de deux marches/arrêt par jour. C'est un peu plus raisonnable, mais tout aussi peu crédible.

Une étude de Google, riche de leur incroyable quantité de disques durs montre que le plus grand nombre de panne intervient pour les disques durs de moins de 3 mois. Ce sont les disques issus de séries défectueuses. Passé ce premier trimestre et si vous prenez un minimum soin de votre disque, il y a de très fortes chances pour qu'il survive 5 ans. Dépassé ce délais, la loterie recommence.

On peut en conclure qu'on ne peut se fier à la durée de vie annoncée par le constructeur, la garantie des disques durs est une donnée qui apparait beaucoup plus fiable : par exemple les derniers disques durs Barracuda de Seagate : durée de vie annoncé 1,2 million d'heures (137 ans), pour une garantie de 5 ans.

En fait on peut considérer comme estimation de durée raisonnable, un peu plus de 5 ans pour un disque dur interne

Comment prendre soin de son disque dur ?

Disque durUn disque dur est un support de stockage fiable, en tout cas au moins autant que les CD et DVD. Comme pour ces derniers, il faut en prendre soin.

Première chose à savoir, les données stockées sur un disque dur sont magnétiques. Il faut les lire et les recopier (un copier coller suffit) régulièrement. Autrement, elles se corrompent ou disparaissent. C'est un peu comme les voitures inutilisées, qu'il faut démarrer de temps en temps pour en prendre soin. En conséquence, un disque dur rempli de données, ne doit pas être laissé plus d'un an dans son coin, sans qu'on l'utilise, sous peine de perdre ce qu'il contient.

De même, de trop fréquents allumages et extinctions du disque sont plus dommageables qu'une utilisation en continue. Ainsi un disque dur externe qu'on utilise avec parcimonie durera plus longtemps qu'un disque interne, mais un modèle externe utilisé à plusieurs reprises quotidiennement rendra l'âme plus rapidement qu'un interne sollicité en continu.

De même, pour s'assurer de la santé de son disque dur, il est important d'en prendre soin, notamment en le défragmentant régulièrement

HDD Health

 

 

 

De petits programmes, comme HDD Health, permettent également de surveiller la santé de ses disques durs. Leur intérêt, prévenir d'un problème prochain, que votre matériel est à l'agonie, ce qui laisse le temps de prendre des mesures préventives. Ce n'est pas infaillible mais il est capable d'anticiper la grande majorité des pannes.

 

La mémoire Flash

Cle USBLa mémoire Flash est une solution de stockage de plus en plus utilisée : clé USB, les cartes mémoire (téléphones mobiles, appareils photos…), les baladeurs mp3, sans oublier les SSD, ces disques durs ultrarapides. Les principaux intérêts de la mémoire Flash sont des vitesses d'accès impressionnantes, une taille potentiellement bien moindre qu'un disque dur classique, ou encore que la mémoire ne nécessite pas d'apport d'électricité pour conserver les données.

Pour la mémoire flash, une règle prévaut : moins on l'utilise, plus ça dure.

On peut ainsi garder ses données dans une clé USB pour un temps virtuellement infini, si on ne l'utilise pas et qu'on la conserve en sécurité. La durée de vie d'un support en mémoire Flash se calcule en nombre d'écriture / effacement. C'est bien la preuve que moins on l'use, plus elle dure.

Et encore une fois, il y a un gouffre entre ce qui est annoncé par le constructeur et la durée de vie réelle du support : 1 million d'écriture / effacement nous annonce t-on. En pratique, c'est plutôt de 10 000 à 100 000, en fonction de la qualité du produit. C'est très peu pour un disque qu'on utilise quotidiennement. A tel point que les constructeurs de mémoire Flash se voient obligés d'inventer divers processus pour rallonger cette durée de vie.

En étant assez cynique, on peut avancer que, s'il ne faut pas se fier aux indication du constructeur en matière de durée de vie, on peut se fier à la garantie : la durée de vie du produit sera sensiblement la même, soit de 2 à 5 ans en fonction du produit.

En finale : quelques conseils

-Peu importe le support, des données qui n'existent qu'en un seul exemplaire restent des données temporaires. Alors si vous devez sauvegarder des informations importantes, n'hésitez pas à les copier sur deux ou trois supports différents.

-Tous les 3 à 5 ans, il faut recopier vos sauvegardes sur des supports neufs, pour anticiper la panne à venir.

Enfin, nous n'avons pas oublié les sauvegardes sur le Web. Mais comme ce n'est pas des supports directement maîtrisables, nous les avons occultés. Certains organismes systèmes de stockage en ligne sont dignes de confiance.

Last Updated ( Sunday, 29 June 2008 19:36 )
 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack